Utiliser la peur pour se transformer

 

 

La peur est un processus naturel qui se déclenche en présence d’un stimulus extérieur, souvent imprévu, qui est perçu comme un danger (réel ou imaginaire, car tout est question de perception). La peur sert à nous avertir afin que nous prenions les mesures nécessaires pour nous protéger. La peur déclenche un mécanisme précis, une série de réactions physiologiques qui vont permettre d’utiliser de manière optimale toutes nos ressources pour notre survie. Et dans cet état d’alerte, nos sens sont plus aiguisés, notre vision est plus acérée et nous sommes prêts à réagir rapidement, d’une manière instinctive.

 

Cependant, ce qui est perçu comme étant dangereux est très subjectif et peut varier grandement d’une personne à l’autre. Ce qui fait peur à l’un ne fait pas peur à l’autre. Et il y a des peurs qui proviennent de circonstances présentant un danger immédiat et d’autres formes de peur qui résultent de l’anticipation qu’un danger arrive dans le futur en réponse à la manière dont nous percevons la situation présente. C’est de ce type de peur qui est souvent inconsciente dont j’aimerais parler plus particulièrement dans cet article.

 

L’idée qu’il y a un danger potentiel pouvant arriver dans le futur est un scénario que nous créons de toutes pièces et qui provient entièrement de notre histoire personnelle, de nos expériences passées ou encore simplement des systèmes de croyances erronés ou faussés que nous avons adoptés. Et lorsque cette peur inconsciente est stimulée par un évènement ou des circonstances extérieures, celle-ci va déclencher dans notre être des réactions qui peuvent varier grandement d’un individu à l’autre.

 

Lorsque la peur est présente, l’Amour ne peut l’être. L’Amour et la peur sont des vibrations opposées ou autrement dit des états d’être opposés. La peur nous empêche donc d’accueillir la vérité sur ce que nous sommes vraiment et maintient la division et la séparation entre les êtres.

 

La peur nous empêche aussi de voir ce qu’une situation peut nous offrir de positif pour notre évolution. Lorsque la peur est vécue d’une manière négative, c’est-à-dire lorsqu’on laisse cette information, ou ce programme nous contrôler, elle peut se transformer en angoisse, en phobie, elle peut être paralysante et empêcher toute évolution positive de la situation. Cependant, lorsqu’on arrive à utiliser la peur d’une manière positive, c’est-à-dire lorsqu’on arrive à transmuter cette énergie, elle peut devenir le catalyseur qui conduit au dépassement de soi, au passage à un nouvel état de conscience et elle peut amener des changements profonds vers une évolution bénéfique de l’être.

 

Cette peur subjective vient nous indiquer les domaines de notre vie où nous avons abdiqué notre pouvoir. Elle ne peut exister et avoir une emprise sur nous que si nous investissons toute notre énergie (c’est-à-dire nos pensées, nos croyances et nos actions) à tenir éloigné ce que nous PERCEVONS être un danger. Le danger n’existe pas en vérité, il est créé de toutes pièces par les croyances que nous avons adoptées. Ainsi, lorsque la peur de manquer d’argent ou de manquer de l’essentiel fait surface en nous, nous devons nous demander pourquoi cette peur est présente. Sa présence nous indique que nous avons adopté des systèmes de référence sur nous-mêmes et nos capacités, sur l’argent ou l’abondance qui démontrent que nous avons accepté le manque, la pauvreté, la dépendance aux circonstances extérieures ou le besoin de lutter pour survivre comme étant des réalités immuables.

 

Nous croyons que nous pouvons tout perdre, que nous pouvons manquer de l’essentiel, que nous sommes dépendants de l’économie pour avoir un emploi et un salaire décent et stable et que nous n’avons aucun contrôle sur la réalité extérieure. Nous remettons alors notre pouvoir à tous ces systèmes aux dépens de notre propre pouvoir intérieur. Avoir peur de perdre quelque chose, de manquer de quelque chose ou encore s’inquiéter de ce que le futur nous réserve sont des peurs subjectives qui proviennent des modèles de pensées et de comportements que nous avons adoptés.

 

Notre but devient alors d’éviter les circonstances que nous redoutons. L’énergie qui nous habite est celle du manque, de la pauvreté et de la lutte pour la survie. Toute l’énergie que nous mettons à tenir éloignés les dangers que nous imaginons est ce qui en réalité va concrétiser dans notre vie la manifestation des circonstances que nous voulons éviter.

 

Cependant, la peur nous place devant la nécessité de prendre la responsabilité de notre vie. Et pour cela, il faut affronter notre peur, en devenir conscient. Lorsque nous commençons à comprendre le rôle actif que nous jouons dans tout ce qui nous arrive, nous réalisons que c’est le fait de maintenir la peur vivante en la nourrissant de nos pensées et de nos émotions, qui crée la force d’attraction nécessaire à la concrétisation de ce danger. Car notre réalité ne peut être autre chose que le reflet de l’énergie qui nous habite.

 

C’est le fait de ne pas croire que nous sommes des êtres libres et ayant le pouvoir de créer qui maintient la peur. C’est pourquoi, si nous voulons évoluer et faire partie de la génération qui donne naissance à un nouveau paradigme de conscience, nous devons apprendre à démystifier la peur afin de transmuter les faux systèmes de croyances que nous avons adoptés sans les remettre en question parce qu’on nous a dit que c’était la vérité, ou parce qu’ils venaient des autorités et des personnes en qui nous avons mis notre confiance. Car en continuant à ne pas vouloir lâcher prise sur ces vieilles programmations mentales, nous continuons à répéter la même vieille histoire… et à vivre dans la peur.

 

La peur est ce qui permet aux systèmes de contrôle de nous manipuler. Par exemple, si nous avons peur pour notre sécurité et que nous ne comprenons pas notre part de responsabilité dans ce qui nous arrive, nous accepterons que l’état ou les grandes corporations mettent en place des mesures de surveillance restreignant notre liberté pour assurer notre sécurité. Nous ne comprenons pas que la sécurité véritable provient du savoir que nous sommes des êtres spirituels, libres et souverains ayant le pouvoir et les attributs nécessaires pour créer un monde stable et sécuritaire.

 

La peur provient toujours de la croyance que vous n’avons pas de pouvoir ; de la perception que d’autres personnes, les systèmes en place ou encore des forces obscures et malveillantes sont plus forts que nous. La peur est notre signal, l’information qui vient nous indiquer ce que nous devons laisser aller pour retrouver notre pouvoir. Pour transmuter la peur il est nécessaire de reconnaitre que la peur est générée par des mensonges institutionnalisés par des systèmes de contrôle qui ont été mis en place pour maintenir un sentiment de petitesse, de faiblesse, et d’impuissance. Nous remettons à l’extérieur de nous, aux gouvernements, aux organismes publics, au système médical, à nos parents ou à notre compagnon de vie, la responsabilité de notre bienêtre et de notre sécurité. Sans notre accord, cela ne serait pas possible. C’est la valeur que nous accordons à ces autorités qui leur donne leur puissance.

 

C’est pourquoi il est absolument nécessaire de reprendre la responsabilité de notre vie et cela se fait en sachant et en reconnaissant que nous sommes déjà des êtres ayant le pouvoir de créer et que nous avons la capacité de générer tout ce dont nous avons besoin pour notre bienêtre et notre survie dans le monde matériel. C’est notre droit de naissance.

 

Maintenant, nous devons réaliser que chaque fois que nous décidons de réagir par la peur, nous abaissons notre vibration. Répondre par la peur, agir par peur, c’est accepter notre sentiment de l’imitation, c’est accepter notre manque de pouvoir. C’est donc une occasion parfaite pour décider de reprendre notre pouvoir afin de retrouver notre sentiment de liberté, le savoir que nous pouvons transformer notre réalité.

 

La manière dont nous choisissons de percevoir un évènement ou une situation est cruciale si nous voulons être capables de ressentir un sentiment de liberté et connaitre notre pouvoir. Lorsque nous choisissons de réagir à une situation, comme un cataclysme naturel ou un attentat terroriste, avec des émotions ayant une charge négative, par exemple, lorsque nous disons « comme c’est terrible », « comme c’est horrible » ou « comme c’est triste » « pourquoi le monde est-il comme ça ? », c’est comme si nous refusions notre pouvoir de changement, car de cette manière, nous donnons de la force à l’aspect négatif de cette situation.

 

Reprendre notre pouvoir, c’est chercher à comprendre les bénéfices que cette situation peut apporter, les transformations ou les changements potentiels que cette situation peut engendrer. Et alors que nous gardons une vision positive des résultats futurs (au lieu d’un scénario négatif), nous devenons capables de comprendre la perfection de l’existence. Rien n’est le résultat du hasard ou de la malchance. Reconnaitre la perfection en toute situation, c’est savoir avec certitude que le résultat final sera en accord avec la conscience de la création, d’une manière qui permet le déploiement de nouvelles possibilités.

 

Une des manières d’éliminer la peur est de commencer par ne plus porter attention à toutes ces choses, ces personnes, ou ces évènements qui nous font peur. Il ne s’agit pas ici de les nier ou de les ignorer. Il s’agit tout simplement de ne plus nourrir de pensées qui focalisent sur ces choses. Ainsi si vous avez peur que des forces obscures soient plus puissantes que vous et vous manipulent et que vous lisez beaucoup sur le sujet avec le désir de mieux comprendre pour vous protéger, la plupart du temps vous nourrissez votre peur plutôt que de la dissoudre. Vous la rendez présente et importante.

 

Une autre manière de démystifier la peur est de pouvoir accepter qu’il ne soit pas nécessaire de savoir tout ce qui s’en vient à l’avance. Nous n’avons pas à tout connaitre d’avance pour aller de l’avant. Il s’agit simplement d’avancer une étape à la fois en ayant simplement de la clarté sur la direction que nous désirons prendre. Lorsque nous avons repris notre pouvoir intérieur en acceptant notre nature énergétique et spirituelle, nous savons alors que nous pouvons attirer des expériences en accord avec notre intention et la focalisation de nos pensées.

 

Et finalement, le meilleur moyen de dépasser la peur d’un danger futur est de l’affronter. Cela peut se faire à travers des choix de vie nouveaux, mais voici un exercice pour vous aider à dissoudre la peur sur le plan cellulaire et énergétique. 

 

  • Alors que vous êtes seul, prenez quelques instants pour vous tourner vers l’intérieur afin d’être en communion avec votre aspect spirituel.

  • Prenez quelques profondes inspirations par le nez en expirant par la bouche. Centrez-vous sur la région du cœur, demandez à vous sentir présent, centré et connecté à votre Source intérieure. Demandez l’aide de votre être intérieur et de vos guides.

  • Identifiez clairement la peur qui est présente : peur de perdre quelque chose, peur d’être blessé, peur de manquer de quelque chose, peur d’être rejeté, abandonné ou exclu, peur de ne pas être reconnu ou accepté, peur de ne pas être à la hauteur, peur de perdre le contrôle ou de ne pas savoir quoi faire, peur d’être en danger, peur de la mort, peur de perdre votre identité, peur de l’échec, peur d’être puni ou humilié, peur d’être manipulé ou abusé, et ainsi de suite. Identifiez le plus précisément possible la peur qui est présente.

  • Puis demandez à comprendre ce qui déclenche cette peur : quelle est la croyance que vous avez adoptée qui active cette peur ? Par exemple, si vous avez peur d’être abandonné, la croyance sous-jacente pourrait être que vous croyez que vous n’avez pas de valeur ; si vous avez peur d’être rejeté, la croyance pourrait être que « si vous vous montrez tel que vous êtes, vous serez rejeté » ; si vous avez peur d’une autre personne, la croyance pourrait être que « les autres sont plus forts que moi, ils peuvent me nuire et me mettre en danger » ; si vous avez peur de vous engager dans une nouvelle relation amoureuse, la croyance pourrait être « j’ai peur de souffrir si je perds cet amour, ou encore j’ai peur de perdre mon identité ou de perdre le contrôle et d’avoir à me soumettre à une personne plus forte que moi »… vous voyez ?

  • Pour transmuter la peur en une énergie positive, vous devez d’abord identifier les croyances et perceptions qui déclenchent la réaction de peur. Puis sachez que cette énergie ne vous appartient pas vraiment, elle ne fait pas partie de vous, elle a été adoptée suite à une perception limitée de certains évènements traumatiques de votre histoire passée…

  • Si vous le pouvez, identifiez l’endroit dans votre corps ou cette peur s’est logée. Souvent, vous allez ressentir une lourdeur, un malaise, un serrement ou une sensation désagréable vous indiquant ou la peur se trouve.

  • Imaginez maintenant que votre peur a une couleur et une forme et vous allez demander à expulser cette énergie de votre être.

  • En vous concentrant sur cet endroit, inspirez profondément et en expirant par la bouche, imaginez que vous expulsez cette énergie de tout votre corps. Vous pouvez dire : « Je demande à ma peur de “…”, parce que je crois que “…” de me quitter immédiatement, cela ne m’appartient pas. Je demande de laisser aller toute cette programmation, cette énergie négative de tous les aspects de mon être, de toutes mes vies, de toutes les dimensions de la réalité. »

  • Visualisez la forme énergétique quitter votre corps comme un nuage d’énergie alors que vous énoncez cette commande.

  • Demandez à comprendre la leçon ou le bénéfice que vous pouvez retirer de cette expérience. Vous pouvez dire : « Je demande d’intégrer ce changement facilement et avec fluidité afin de retrouver ma liberté d’être, de reprendre mon pouvoir intérieur, de reprendre votre la place qui me revient de droit dans la vie, etc. ». Faites une déclaration positive pour vous aider à intégrer la nouvelle énergie que vous voulez implanter dans votre être.

Et finalement, vous devez vous efforcer maintenant de vous observer avec honnêteté afin de ne pas laisser des pensées négatives ou de peur vous contrôler. Dans vos expériences quotidiennes, vous devez prendre conscience des moments qui déclenchent la vieille peur afin de faire le choix de ne pas nourrir de pensées d’inquiétudes. Vous devez diriger consciemment vos pensées vers les expériences que vous voulez voir dans votre vie…

 

Pour continuer à avancer plus rapidement sur votre chemin d’évolution, je vous invite à vous joindre à moi pour une semaine de transformation profonde au Maroc en octobre 2019. Nous apprendrons comment devenir ce nouvel humain qui commence à attirer de nouvelles expériences qui contribuent à l’émergence d’une nouvelle réalité sur terre.

 

Cliquez ici pour tous les détails.

 

Avec beaucoup d’amour

Dominique

 

Please reload

Articles populaires

Se redéfinir pour redéfinir la réalité

August 4, 2019

1/10
Please reload

Articles récents

September 24, 2019

Please reload