Redevenir souverain de notre être - Partie 2



Le 4 février dernier, j’ai publié un article sur la nécessité de « Reprendre la souveraineté de notre être » dans lequel je parlais de la responsabilité que nous avons d’apprendre à maîtriser notre état émotionnel et notre énergie en général, Maîtriser notre énergie, c’est être capable de la diriger vers les expériences que nous désirons avoir dans notre vie. Diriger, ça veut dire que nous avons une vision claire de ce que nous voulons, que nous sommes capables de choisir délibérément nos pensées et que nous utilisons nos émotions pour nous guider vers l’élévation de notre conscience. C’est comme ça que nous commandons avec clarté et précision. Si nous ne voulons pas donner notre accord à des forces extérieures qui ont pour but de nous parasiter et de nous contrôler pour accomplir leurs buts, il faut non seulement avoir une vision claire de ce que nous voulons, mais aussi comprendre le pouvoir d’influence que nous avons sur notre réalité.

Étant donné les circonstances actuelles, où les forces de la fausse matrice font des efforts incessants pour se maintenir en place afin de soumettre l’humanité à son contrôle, il devient essentiel que nous comprenions clairement que nous avons droit à l’autodétermination et à la liberté de choix. Nous devons clairement réfuter et refuser toute nouvelle permission aux forces de la fausse matrice de contrôler nos vies. Nous devons consciemment prendre la décision de rejeter tout accord passé, présent et futur, pris dans le mensonge, la manipulation ou la peur, qui nous enlève notre droit au libre arbitre et à l’autodétermination.


Ce choix peut se faire de différentes façons. Par exemple, nous pouvons déclarer notre intention à haute voix, avec toute notre conviction intérieure. Mais nous devons aussi comprendre comment nos réactions aux circonstances extérieures nous font entrer en accord ou en désaccord avec la réalité qui se présente.

Il est nécessaire de fortifier notre puissance intérieure en admettant que nous sommes maîtres de notre énergie, puisque nous avons le libre arbitre. Nous devons réaliser que rien, absolument rien ne peut nous arriver sans notre consentement. Et ce consentement est très souvent implicite (c’est-à-dire vibratoire) lorsque nous observons quelque chose et que nous nous engageons énergétiquement par une réaction émotionnelle intense.

Lorsque nous réagissons émotionnellement à une situation par la peur, par la colère ou par toute émotion difficile, nous entrons en quelque sorte en accord avec la réalité qui nous est proposée. Car cette réaction nous montre que nous donnons de l’importance et du pouvoir aux circonstances extérieures, en ne reconnaissant pas notre propre pouvoir créateur. Nous accordons aux circonstances extérieures la capacité de nous influencer et de contrecarrer nos choix. Et c’est ainsi que nous acceptons ces circonstances comme une réalité inéluctable qui a le pouvoir de nous affecter.


Cependant, nous avons toujours le choix du rôle que nous voulons avoir dans l’histoire qui se joue autour de nous. Faire un choix différent ne signifie pas que les circonstances extérieures vont disparaître immédiatement. Mais notre choix ne nourrit pas les circonstances dont nous ne voulons pas. Nous ne leur donnons pas de force de réalisation par nos pensées et notre attention. Et éventuellement, la situation extérieure devra se conformer à notre vision, si celle-ci est en harmonie avec notre nature profonde (ou nature divine). Le choix est le suivant : « est-ce que je laisse l’histoire qui se joue autour de moi m’influencer et affecter ma réalité ou est-ce que j’influence l’histoire qui se joue en maintenant un alignement énergétique solide avec ma nature divine et une vision claire de la société dans laquelle je veux vivre ? »

Ne pas s’engager dans l’histoire qui se joue demande que nous acceptions la situation telle qu’elle est, sans la rejeter et sans juger ni condamner les êtres qui participent à la concrétisation de cette réalité. Il est important de comprendre que d’autres êtres peuvent avoir encore besoin de ces circonstances pour s’éveiller ou pour évoluer et que c’est leur choix, même inconscient.

Refouler ou nier les émotions difficiles devant le confinement, le mensonge, la manipulation, le contrôle et l’injustice ne les dissout pas. Au contraire, elles vont s’accumuler et continuer à nous influencer de l’intérieur. Lorsque des sentiments tels la peur, la colère, la frustration, le ressentiment, l’impuissance ou l’injustice font surface, nous devons les accueillir si nous voulons transmuter les peurs et les fausses croyances que nous avons adoptées et qui les déclenchent.

Accueillez-les tout en demandant à comprendre comment cette situation peut vous servir de manière bénéfique pour votre évolution. Vous réaliserez le plus souvent que vous ne croyez pas en votre propre pouvoir de changement, que vous ne croyez pas avoir un pouvoir d’influence sur les circonstances extérieures ou que vous vous croyez à la merci de forces obscures plus fortes et plus puissantes que vous. Et c’est là que vous devez prendre conscience que ces croyances ne sont pas les vôtres, qu’elles sont le résultat d’un endoctrinement visant à vous garder dans une illusion d’impuissance. C’est donc une occasion de décider de découvrir votre vrai potentiel en vous libérant de ces vieilles programmations. Et ça peut se faire simplement en vous observant et en prenant la décision de ne plus perpétuer cette vieille programmation, mais de la remplacer par quelque chose de nouveau en phase avec votre vraie nature.

Et une fois que vous avez pris conscience des vieux programmes qui vous maintiennent dans un état de limitation ou de manque, vous devenez alors capables de rester impartiaux devant l’histoire qui se joue et vous ne donnez pas de prise à une évolution négative de la situation. Être impartial signifie que l’on ne condamne rien et qu’on ne juge rien, car ces comportements divisent. Nous devenons capables de voir les possibilités d’évolution qu’une telle situation peut offrir à chacun. Et dans cet état vibratoire, nous sommes en mesure de poser des actions qui sont en harmonie avec notre essence divine, avec puissance, dans la paix et avec une solidité intérieure indéfectible.

Lorsque vous êtes en face d’une personne en colère qui vous crache son venin à la figure, si vous répondez sur le même ton (en vous justifiant et en vous défendant), vous choisissez alors de jouer dans l’histoire de cette personne. Et habituellement, la discussion ne fait que s’envenimer, n’est-ce pas ? Mais si vous gardez votre calme, ou si vous vous retirez et n’acceptez pas cette explosion d’énergie négative, vous désamorcez la situation, car il n’y a rien pour la nourrir. C’est pourquoi, il faut bien comprendre que toutes pensées et discussions critiques face aux circonstances extérieures dont nous ne voulons pas, ne font qu’alimenter exactement ce dont nous ne voulons pas.

C’est une invitation à découvrir notre vraie nature et notre potentiel inné. Pour changer une situation que nous n’aimons pas, la première étape est d’accepter la situation comme étant l’expérience qui nous est présentée. Puis, nous devons être capables de nous approprier notre part de responsabilité dans cette histoire. Ce qui se joue actuellement est le résultat de la conscience collective à laquelle nous participons tous. En acceptant de voir que nous avons participé — même inconsciemment, passivement ou par ignorance — à tout ceci, cela nous donne du pouvoir. Car si nous avons contribué par notre inconscience à cette situation, nous pouvons alors la changer si nous redevenons conscients de notre vraie nature, de notre potentiel inné de créateur et de nos droits fondamentaux que sont le libre arbitre et l’autodétermination.

Nous pouvons alors énoncer clairement notre intention, ce que nous désirons voir dans notre vie, dans la réalité terrestre. Cet énoncé ne doit pas décrire une solution précise au problème, mais il doit être l’appel énergétique lancé à l’univers afin qu’une solution bénéfique et harmonieuse puisse émerger pour tous. Harmoniser notre être à la vibration d’amour et de vérité est la plus puissante contribution que nous puissions faire pour la libération de l’humanité et l’évolution de la conscience.

Voici un exemple : « Je sais que je suis un être de lumière divin ayant été créé avec le droit à l’autodétermination et que je suis souverain de mon être. Je déclare que je reprends mon libre arbitre et que je réclame mon droit divin à la liberté et à l’autodétermination. Je choisis de créer une réalité qui soit en accord avec ma nature fondamentale qui est faite d’amour inconditionnel, de vérité, d’harmonie et d’abondance. Je choisis d’être un exemple d’intégrité, de sérénité, d’harmonie, de compassion, d’unité, de joie, et plus encore. Je choisis d’être libre, d’être authentique et de reprendre mon autorité intérieure afin de choisir et décider ce qui est pour mon plus grand bien et celui de tous.

Et bien sûr, il s’agit ensuite de faire suivre cette décision d’actions inspirées qui correspondent à vos qualités, vos dons et vos préférences, c’est-à-dire à la manière unique dont vous voulez contribuer au changement.

Si vous avez envie de découvrir et d’explorer votre potentiel inné, je vous invite à vous joindre au Portail Nouvelle Réalité, un espace-membre privé pour tous ceux qui désirent échanger avec d’autres êtres conscients et connectés.

Avec amour

Dominique





1,371 vues