Aller vers l'inconnu avec confiance

 

Image gracieuseté de Pixabay.com

 

Qu’est-ce que le connu ? Le connu repose-t-il sur ce qui est vrai, sur l’essence véritable des choses? Quand on y réfléchit un peu, on se rend compte que ce qu’on appelle le connu n’est en fait qu’un ensemble de conceptions et d’idées que l’on se fait sur quelque chose et auquel la collectivité adhère. Ainsi, à partir de notre conscience humaine, ce que l’on appelle le connu est tout ce que l’on décide d’accepter pour donner un sens à la réalité. Ce connu nous est la plupart du temps proposé par la culture ou la société dans laquelle nous venons au monde ou encore par les autorités que sont le gouvernement, la science et la religion. Nous adoptons les croyances, les habitudes, les mœurs, les conceptions en cours sur la nature de la vie, de l’être humain ou de l’univers, sans les remettre en question. Nous faisons confiance à l’autorité en place et surtout, nous voulons faire partie du groupe, nous voulons être acceptés et inclus.

 

Ce qui est connu procure des points de repère commun dans une société, ce qui facilite les échanges et les interactions entre les membres du groupe ainsi qu’avec la réalité terrestre. Par exemple, si je sais que lorsque je rencontre quelqu’un, je dois baisser la tête pour saluer et faire un signe de la main, cela me rassure, car je sais ce qu’il faut faire et je suis en mesure d’interpréter l’attitude des gens que je rencontre. Le connu est donc quelque chose qui rassure. C’est un ensemble d’informations et de règles auxquelles un membre d’une société peut se reposer pour faire des choix et décider. C’est bien là le but de cette information : établir des systèmes pour maintenir l’uniformité.

 

Toujours se référer au connu pour décider ou choisir signifie que rien de nouveau ne se crée et que nous répétons sans cesse les mêmes histoires, simplement avec des saveurs et des couleurs différentes. Nous changeons d’emploi pour laisser une situation qui ne nous plait pas pour tomber sur quelque chose qui ne nous plait pas plus. Nous laissons une relation de couple qui ne nous satisfait pas pour en recréer une semblable au bout d’un certain temps. C’est là le propre du connu : il se répète sans fin. Et la personnalité humaine se sent en sécurité dans ce modèle, car c’est alors elle qui prend les décisions en restant dans la zone de confort du connu. La personnalité ne peut faire autrement car pour naviguer elle se repose sur les expériences passées ou… ce qui est connu. C’est une zone dans laquelle on sait comment manœuvrer, même si en réalité nous n’arrivons jamais à avoir ce que nous voulons vraiment.

 

Cependant la partie de nous qui est moins apparente, et qui pourtant est notre nature réelle, ne peut s’exprimer dans ce modèle de fonctionnement qui procure un faux sentiment de sécurité. Car pour notre être spirituel la peur de l’inconnu n’existe pas. En fait, si cette peur était réelle, vous ne vous seriez pas incarné dans un corps physique, vous n’auriez pas initié une aventure dont vous ne connaissez pas à l’avance le déroulement ! Non, votre être spirituel ne peut voir que les possibilités d’évolution et d’expansion que des circonstances nouvelles peuvent offrir. Tout défi dans votre vie, toutes circonstances difficiles, tout problème signifie qu’il y a une solution qui existe et à laquelle vous pouvez avoir accès. C’est ce processus même qui vous amène à grandir en favorisant le déploiement vos possibilités innées. Et en tant qu’être spirituel, vous savez que ce sont vos pensées qui créent et vous savez comment maitriser votre énergie pour vous aligner avec ce que vous désirez manifester. C’est pourquoi, lorsque la peur de l’inconnu ou du changement est présente, ce n’est pas quelque chose de naturel. Cette peur est acquise car dans votre enfance, vous avez sans arrêt entendu toutes les mises en garde à propos de toutes les choses dangereuses qui existent supposément dans le monde. Et cela est devenu un mode d’opération artificiel, sur la base de ce que l’on vous a fait croire être vrai…

 

Quand nous faisons des choix pour rester dans la sécurité qu’offre le connu, notre être spirituel nous envoie constamment des messages et des impulsions qui font que nous nous sentons prisonniers, limités ou que nous nous sentons mal avec ces choix qui ne correspondent pas à ce que notre cœur veut vraiment. C’est la présence de notre conscience multidimensionnelle, qui est illimitée et infinie, qui fait que nous vivons des conflits intérieurs. Sans cette présence, nous ne ressentirions pas d’émotions désagréables ou de malaises. Ce que nous décidons avec notre personnalité serait parfaitement cohérent car en accord avec le programme subconscient qui la dirige. Rien ne viendrait nous indiquer que ce choix est conflictuel, car il ne le serait pas. Voyez-vous où je veux en venir ?

 

C’est l’existence au plus profond de notre être d’une partie de nous qui n’est pas la personnalité qui est la source de tous nos conflits intérieurs. Certains appellent cela ‘leur petite voix’ ou ‘la voix de leur conscience’. En termes simples, c’est son existence qui fait émerger des conflits dans l’être humain. Et ce conflit est porté à votre attention par la présence d’émotions difficiles et désagréables ainsi que par des malaises physiques.

 

C’est un peu comme s’il y avait deux personnes en vous : une que vous connaissez bien, votre personnalité humaine et l’autre que vous avez oubliée ou que vous ne reconnaissez pas, que vous niez ou refusez même. Mais ne pas la reconnaitre ne signifie pas qu’elle disparait ou qu’elle n’a plus d’influence. Car votre être spirituel est la partie de vous qui est la plus grande, la plus importante et qui a donné naissance à votre aspect humain. Sans cet aspect toujours présent en vous, vous n’existeriez pas… Imaginez que votre être spirituel a une compréhension de la vie et de l’univers qui est en accord avec l’intelligence universelle qui l’a créé. Il sait qui il est et quelle est son origine. Il connait ses capacités de créateur et sait exactement tout sur son aspect humain. Notre être spirituel connait parfaitement les besoins et les désirs que nous avons et il sait ce qu’il nous faut pour nous faire nous épanouir et déployer notre potentiel de création illimité. Son attention et son énergie sont donc toujours parfaitement alignées vers notre évolution et notre expansion et cela pour notre plus grand bien.

 

Imaginez maintenant que votre personnalité humaine ait des perceptions différentes sur ses possibilités. Par exemple, votre être spirituel sait que vous êtes un être fait d’amour et que l’amour est toujours présent alors que votre aspect humain croit que l’amour fait souffrir et que l’amour vous est toujours enlevé ou qu'il ne sure pas. Voilà deux perspectives opposées ayant des vibrations différentes et qui vous habitent simultanément. En conséquence, chaque fois que vous penserez à l’amour comme quelque chose qui fait souffrir, vous ressentirez des émotions difficiles. Ça pourrait être de la tristesse, un sentiment de solitude ou d’abandon par exemple. Quelle que soit l’émotion, celle-ci est générée pour vous indiquer que votre perspective sur la situation est faussée et qu’elle vous empêche d’être libre de déployer vos ailes…

 

Notre être spirituel (en collaboration avec les forces universelles) orchestre pour nous toutes sortes de situations que nous appellerons hasard, chance ou malchance ou encore synchronicité pour nous offrir les occasions dont nous avons besoin pour devenir libre, vrai et authentique. Si vous comprenez que tout est vibratoire et que les expériences qui viennent vers vous sont toujours une réponse à l’énergie que vous émettez (délibérément ou par défaut), alors vous savez que le hasard ou la chance n’existent pas. Les concepts que sont la chance ou le hasard sont des exemples d’une idée de la réalité qui permet à la conscience humaine d’expliquer l’inconnu. Mais comme vous pouvez le voir, si vous acceptez les concepts de chance ou de hasard sans les remettre en question, ces concepts vous empêcheront de vous approprier votre pouvoir de transformation. Car dans cette compréhension qui ignore l’existence de lois universelles, vos circonstances de vie vous sont imposées de l’extérieur et vous n’avez aucun contrôle sur elles. Et s’il est vrai que vous ne contrôlez pas les conditions extérieures, vous avez toutefois le plein contrôle sur l’énergie que vous émettez qui attire vers elle des expériences de même nature !! Et c’est en cela que réside votre pouvoir véritable.

 

Cet aspect de vous qui est parfait, qui a toutes les réponses, n’est pas quelque chose qui doit être gagné, retrouvé ou qui sera là dans le futur quand vous aurez accompli ou réglé telle ou telle chose ou que vous aurez vécu les expériences que vous croyez nécessaires. Non, il est là bien présent dès maintenant. Il s’agit simplement d’y croire et de vous mettre à l’écoute des signes et des messages qu’il envoie constamment pour vous guider plutôt que d’en nier la présence et de minimiser l’importance ou la précision de la guidance que vous recevez.

 

Pour redevenir UN, pour devenir un être réalisé (qu’on peut aussi appelé « éveillé » ou « conscient »), il faut être capable de tout remettre en question, tout ce que vous avez cru vrai sur vous-même jusqu’à maintenant : que vous n’êtes pas assez bon, que vous n’avez pas ce qu’il faut, que vous n’êtes pas le centre de l’univers, que vous n’êtes pas divin mais pécheur, que vous n’êtes pas assez important ou intéressant pour avoir droit à l’amour et à l’attention de la Source, que vous ne pouvez être pardonné pour ce que vous avez fait, que vous n’avez pas de valeur par vous-même, que vos réalisations démontrent votre valeur, et ainsi de suite.

 

Vous devez aussi laisser de côté l’idée que les choses soient comme vous croyez qu’elles doivent être : une relation de couple réussie est comme cela, le succès matériel ressemble à ceci, le bonheur est comme cela, l’abondance est le résultat d’un travail ardu, et ainsi de suite. Toutes ces conceptions sont des idées limitées qui vous attachent à certaines formes d’expression et vous empêchent d’évoluer et de grandir. L’époque actuelle demande que vous soyez prêt à accepter le nouveau dans votre vie, c’est-à-dire d’ouvrir la porte à des compréhensions nouvelles et à un potentiel d’expression que vous ne connaissez pas encore… Il est de temps de vous redéfinir complètement en ayant une nouvelle perception de la nature de votre être et de vos possibilités réelles et innées.

 

Comment faire pour accepter le nouveau alors que vous avez peur du changement ? La première chose c’est de comprendre ce qu’est la peur du changement. Cette peur est une programmation dont le but est de vous empêcher de changer. Or le propre de la vie, c’est d’évoluer et de changer. Sans changement, il y a stagnation. C’est pourquoi rester dans le connu, c’est stagner, c’est refuser l’évolution. Est-il possible d’accepter d’aller vers l’inconnu avec confiance même si on ne connait pas toutes les réponses à l’avance? Oui bien sûr que c’est possible et cela arrive lorsqu’on arrive à rétablir en notre être notre unité intérieure. C’est-à-dire lorsque nous commençons à accepter une nouvelle idée à propos de notre véritable nature : celle que nous sommes bien plus que ce que l’on nous a fait croire. Non seulement nous avons droit à l’amour divin, mais nous SOMMES ESSENTIELLEMENT cette lumière dans tout ce que nous sommes. Tous les aspects de notre être, le spirituel autant que l’humain dans son état actuel, sont divins et font partie de la création à part entière.

 

C’est cette reconnaissance, qui peut prendre différente forme pour chacun, qui ouvre la porte à de nouvelles possibilités. Essentiellement, cette reconnaissance devient un savoir intérieur. Et lorsque nous savons que nous sommes en contact constant avec notre être spirituel, alors nous savons que nous sommes toujours guidés vers ce qui est pour notre plus grand bien. Et puisque nous sommes tous connectés, que nous partageons la même nature, ce qui est pour notre plus grand bien ne peut que servir à tous…

 

Et nous avons alors la possibilité d’apprendre à exprimer une nouvelle version de nous, cet humain extraordinaire qui est puissant, aimant, authentique et compassionné tout simplement en vivant notre vie avec joie, avec appréciation pour tout ce qui nous est donné, pour toutes les possibilités que nous avons d’exprimer l’amour véritable dans tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons. Dans cet état de conscience, nous apprenons à connaitre et à utiliser notre pouvoir de création. Et nous savons que quels que soient les choix que nous faisons, ce sont nos pensées, nos croyances et notre capacité de focalisation sur ce que nous désirons qui attireront les expériences que nous voulons voir dans notre réalité.

 

Si vous désirez un accompagnement plus précis pour mieux comprendre qui vous êtes et reprendre votre pouvoir sur votre vie, un nouveau programme de coaching créatif en groupe va débuter en janvier. Cliquez ici pour plus d’informations.

 

Et pour terminer, voici un exercice guidé pour vous aider à vous ouvrir au nouveau.

 

Avec beaucoup d’amour

Dominique

 

 

 

 

 

Please reload

Articles populaires

Se redéfinir pour redéfinir la réalité

August 4, 2019

1/10
Please reload

Articles récents

September 24, 2019

Please reload

Suivez Nouvelle Réalité !

  • YouTube Classic
  • Facebook Classic
  • Google Classic
  • Pinterest Reflection
  • Twitter Classic

Créé avec Wix.com

  • YouTube Clean
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus