Ouf ! Enfin libre !

 

 

Être libre, c’est sentir que l’on peut exprimer notre nature profonde et réelle sans peur et sans contraintes. C’est délaisser les choix faits par sentiment d’obligation ou par peur de manquer de quelque chose. C’est pouvoir choisir des activités qui nous inspirent, nous procurent de la joie et qui finalement nous font nous épanouir. Se sentir libre, c’est ce sentiment de légèreté intérieure et de joie qui émerge lorsque nous ne nous sentons plus dépendants des autres ou des situations extérieures.

 

Lorsque nous sommes désorientés, que nous ne savons plus qui nous sommes ou ce que nous aimons, lorsque nous sommes remplis de peurs ou d’insécurités, nous vivons notre vie sur le pilote automatique des actions-réactions. Nous ne nous sentons pas libres, car nous ressentons toutes ces barrières et contraintes qui nous entourent comme des pressions et obligations que nous ne pouvons éviter. Comment est-il possible d’arriver à ressentir un réel sentiment de liberté à travers tout cela ?

 

Il est nécessaire de réaliser que nous avons érigé nous-mêmes les murs de notre prison sans nous en rendre compte. Ces murs ont été construits pierre à pierre avec chaque perception faussée sur la vie, chaque croyance erronée que nous avons adoptée sur qui nous sommes et nos possibilités, chaque émotion difficile que nous n’avons pas comprise, chaque jugement ou chaque regret sur nos actions passées ou celles des autres et ainsi de suite. Or la seule chose capable de démolir ces murs nous emprisonnant est notre propre regard sur eux ! Malgré son apparente simplicité, pour la plupart des gens cette solution n’est pas toujours facile à appliquer dans leur réalité.

 

Par exemple, lorsque quelqu’un vous dit ou vous fait quelque chose qui vous blesse, votre première réaction est de rendre l’autre personne responsable de la situation. Vous vous justifiez, vous voulez montrer que vous avez raison et vous refusez de voir le rôle que vous jouez dans cela. Il ne s’agit pas ici de savoir si l’autre personne a raison ou tort. Il est possible qu’elle vous ait vraiment fait du tort. Mais si vous persistez à ne percevoir que cet aspect de la situation, vous restez énergétiquement attaché à elle. Vous gardez le mur de votre prison bien en place. Le plus souvent, le rôle que vous avez joué n’est pas conscient et vous devez faire un effort pour le faire monter à la surface. Cependant lorsque vous commencez à admettre qu’une partie de vous a participé à l’émergence de cette situation dans votre vie, vous vous donnez la possibilité de vous en libérer entièrement. Cela permet également de commencer à percevoir toute situation ou relation difficile comme une occasion qui vous est offerte de transformer les vieilles peurs ou croyances qui vous habitent et qui n’attirent pas les résultats que vous désirez consciemment.

 

Tant que vous persistez à vous justifier d’être dans votre droit, que vous voulez avoir raison, lorsque vous persistez à ne pas accepter votre part de responsabilité, cette situation vous contrôlera, car vous ne pouvez changer ce qui ne vous appartient pas. Il n’est donc pas possible de la dépasser et vous ajoutez alors une pierre au mur qui vous emprisonne.

 

Pour vous sentir libre, il s’agit de porter un regard nouveau non seulement sur la situation difficile, mais sur ce qu’est la vie en général. Il est primordial d’accepter que nous vivions notre vie en participant d’une manière directe à la création de tout ce qui nous arrive. Dans toutes les circonstances de notre vie, même celles qui semblent les plus injustes en apparence, non méritées ou cruelles, ce qui nous habite inconsciemment a joué son rôle. Et c’est cette participation inconsciente que nous devons essayer de comprendre afin qu’elle nous serve d’une manière positive pour arriver à transcender la situation, c’est-à-dire à nous en libérer.

 

Le changement commence lorsque nous sommes capables de nous mettre véritablement à l’écoute de ce qui se passe en nous, lorsque nous commençons à donner de l’importance à tout ce que nous ressentons, toutes les émotions que nous vivons et les ressentis que nous avons. Notre corps nous parle constamment pour nous aider à comprendre les évènements de notre vie. Nous sommes un être multidimensionnel, mais notre humanité se révèle à nous par nos sens.

 

Reconnaitre la multidimensionnalité de notre être nous aide à intégrer notre aspect spirituel dans notre aspect humain. Les deux sont en fait une seule et même entité que nous avons appris à percevoir comme séparée. Lorsque nous nous connectons à notre Source intérieure, nous retrouvons la personne que nous sommes vraiment. Lorsque nous commençons à percevoir la présence de cet aspect de nous, notre essence véritable, il est possible de se laisser guider clairement vers des expressions de nous qui correspondent à notre nature profonde. Cette connexion nous procure un immense sentiment de liberté, car elle nous permet de mieux savoir qui nous sommes en réunifiant tous les aspects de notre être.

 

Cette première étape de connexion avec notre nature profonde amène une harmonie intérieure procurant un grand sentiment de liberté. C’est le sentiment d’être enfin soi, d’être enfin capable d’exprimer avec authenticité et puissance notre nature véritable : celle d’un être de lumière incarné dans un corps physique, et qui est fait d’amour, de vérité, de joie, de pureté et de possibilités illimitées.

 

Le lâcher-prise est la reconnaissance que ce que nous avons cru vrai jusqu’à présent, ce que nous avons perçu comme nécessaire à notre bienêtre ou à notre survie ne l’est pas autant qu’on le croyait. Pour être capable de lâcher prise sur une situation difficile qui vous cause de la souffrance, vous devez arriver à la percevoir sous un angle nouveau. Vous pouvez obtenir une aide incommensurable en demandant à votre conscience supérieure de vous aider à voir clair en vous afin de comprendre la situation du point de vue de votre âme divine. Pour cela, prenez quelques profondes inspirations et concentrez-vous sur votre cœur.

 

  • Amenez à votre conscience la situation qui vous fait souffrir.

  • Acceptez-là simplement telle qu’elle est dans votre vie, sans résister.

  • Cessez de vous rendre responsable, de vous culpabiliser, de vous juger ou de blâmer les autres.

  • Sachez que vous avez fait de votre mieux avec ce que vous saviez au moment où c’est arrivé.

  • Cessez de vous questionner pour savoir comment vous en êtes arrivé là, pourquoi cela vous arrive, qu’avez-vous fait pour mériter cela ; ce questionnement est stérile et ne vous permet pas de lâcher-prise.

  • Cessez d’attendre après un résultat spécifique (provenant de la perspective linéaire et limitée de votre aspect humain). C’est votre attente envers la résolution que vous percevez être la seule acceptable ou possible qui vous emprisonne. Par exemple, si vous croyez qu’une autre personne doit s’excuser ou si vous attendez qu’une autre personne fasse le premier pas, ce sont ces attentes qui sont la source même de vos souffrances.

  • Demandez ensuite à comprendre la cause réelle de l’émergence de cette situation dans votre vie. Qu’avez-vous peur de perdre ou de ne jamais avoir ? De quoi avez-vous peur de manquer ? Qu’est-ce qui se passerait si cette situation n’existait plus dans votre vie ? Ce sont des questions qui peuvent vous aider à trouver la cause profonde.

  • Faites confiance à ce que vous ressentez, à toute information qui fait surface en vous.

  • Puis décidez de laisser aller les peurs que vous percevez ou les perceptions limitées ou faussées que vous observez en vous. Demandez à vos cellules d’éliminer ces trames énergétiques négatives qui n’amènent pas les résultats que vous désirez consciemment.

  • Même si vous ne comprenez pas tout ce qui l’a causé, sachez que vous avez attiré cette situation pour vous aider à grandir. Choisissez résolument d’aller de l’avant en cessant de vous accrocher à la résolution que vous espérez ou aux résultats que vous pensez devoir obtenir.

Comment savez-vous que vous avez vraiment lâché prise ? Par ce sentiment de légèreté et de liberté intérieure qui résulte du fait de ne plus être attaché à quoi que ce soit en rapport avec cet évènement ou cette personne.

 

Pour vous aider à vous détacher, je vous suggère cet exercice sur l’amour de soi :

 

 

 

Dans la série de cours audios LE JEU DE LA VIE, vous apprendrez comment créer une vie plus harmonieuse et équilibrée avec des outils faciles à utiliser et que vous pouvez appliquer concrètement.

 

Please reload

Articles populaires

Se redéfinir pour redéfinir la réalité

August 4, 2019

1/10
Please reload

Articles récents

September 24, 2019

Please reload

Suivez Nouvelle Réalité !

  • YouTube Classic
  • Facebook Classic
  • Google Classic
  • Pinterest Reflection
  • Twitter Classic

Créé avec Wix.com

  • YouTube Clean
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus