L'imagination rêveuse a-t-elle un pouvoir de création ?

Mis à jour : janv 8


La création est un processus continu qui ne s’arrête jamais. La création est mouvement et expansion constante et nous devons commencer à nous percevoir comme un participant actif de cette création. La réalité n’est pas quelque chose qui nous est imposé de l’extérieur, mais bien une projection de notre intérieur, c’est-à-dire de notre conscience, vers l’extérieur. Nous sommes des êtres créateurs, nous sommes des extensions de la Source. La Source qui s’exprime à travers un nombre illimité d’aspects infinis et éternels et c’est ainsi que la création continue à grandir et à prendre de l’expansion.


Nous devons nous percevoir comme des êtres énergétiques avant tout, car tout commence dans l’énergie. Tout ce qui se manifeste sur le plan matériel est toujours le résultat d’une idée ou d’une intention créatrice. L’idée créatrice de la Source de même que l’idée créatrice provenant de la conscience humaine sont une seule et même énergie, c’est une seule conscience créatrice. Que nous en soyons conscients ou pas, nous sommes tous interconnectés et nous créons à la fois notre réalité individuelle et notre réalité collective.


Puisque nous sommes l’auteur, le producteur et l’acteur de l’histoire de notre vie, il est nécessaire d’en accepter la responsabilité si nous voulons reprendre le contrôle conscient de ce que nous voulons créer. La transformation extérieure que nous désirons voir dans notre monde ne peut commencer qu’en nous.


Si la pensée crée alors il faut réaliser que l’imagination aussi est créatrice. Comprendre cela, c’est changer sa vie, c’est redevenir en contrôle de ce qui nous arrive. Nous utilisons déjà notre imagination créatrice d’une manière très puissante, mais sur le pôle négatif. Il faut réaliser que continuellement vivre dans la peur et l’inquiétude en ressassant des scénarios futurs négatifs dans notre tête, c’est donner vie aux expériences que nous ne désirons pas, tout simplement en les imaginant. De même continuellement se lamenter sur nos malheurs et nos problèmes, c’est les renforcer par nos pensées et notre attention sur eux.


On nous a fait croire que l’imagination était illusoire, que ce que nous imaginons n’est pas réel. Et si c’était ça aussi un des plus grands mensonges de la matrice de l’illusion pour nous empêcher de créer de manière illimitée ? Comprendre que nous créons à partir de nos pensées et de notre imagination, c’est reprendre notre pouvoir et redevenir libre. Et ce qui nous permet de reprendre notre pouvoir, c’est la présence de notre nature spirituelle, notre conscience supérieure si on veut, qui nous permet d’observer nos pensées et notre attitude d’un point de vue plus élevé, plus neutre, avec amour et bienveillance.


Lorsque nous pouvons nous observer de cette manière, nous commençons à ne plus penser d’une manière automatique et nous devenons conscients de ce qui se passe en nous. Cela nous permet de choisir délibérément des pensées positives et puissantes qui vont engendrer des expériences plus harmonieuses et épanouissantes. Nous ne devons pas laisser une pensée impuissante, négative ou dénigrante s’installer dans notre tête. Dès qu’une telle pensée fait son apparition, nous devons en prendre conscience, la laisser aller et choisir de la remplacer par quelque chose de positif.


Nous devons commencer par revoir ce que nous nous imaginons être et ce que nous pensons des autres. Car toutes les pensées que nous avons ne sont pas inoffensives ! Lorsqu’elles sont suffisamment soutenues, nos pensées émettent une vibration qui se dirige vers l’objet de notre attention (nous-mêmes, une autre personne ou une situation). Il y a ensuite un échange d’énergie ou d’information qui se produit entre l’émetteur et le récepteur, ce qui donnera une expérience unique.


Par exemple lorsque nous disons d’une autre personne « elle n’a pas de cœur, elle ne peut pas comprendre », d’une part, nous enfermons cette personne dans cette vision et d’autre part nous créons la relation que nous aurons avec cette personne à partir de cette idée. C’est comme cela que nous participons à la création de ce que nous reprochons.


Les pensées que nous avons sur nous-mêmes, notre identité, notre image de soi, notre valeur et nos possibilités, de même que les pensées que nous avons sur les autres, tout cela est imaginé et entraine des expériences qui correspondent à l’idée que nous nous en faisons. Et si au contraire nous reconnaissions notre nature innée qui est celle d’un être créateur et que nous voyions la divinité dans tout ce qui existe, si nous reprenions la responsabilité de nos pensées, quel en serait le résultat ? Puisque tout commence dans la pensée et l’imagination, si nous arrivons à avoir des pensées qui sont en accord avec notre nature divine en acceptant la vérité sur ce que nous sommes vraiment, en voyant la beauté et la splendeur de la création derrière les apparences trompeuses, nous avons alors tout ce qu’il faut pour cesser de répéter le passé et créer un nouveau futur où nous nous sentons complets, libres et connectés.


Comment savoir si une pensée peut générer les expériences plus harmonieuses que nous souhaitons ? Par notre ressenti ! La pensée se combine avec l’émotion dans le processus de création. Lorsqu’une pensée nous fait nous sentir mal, nous savons alors que cette pensée en est une qui nous limite et que nous devons nous efforcer de la changer. Par exemple, si je désire un nouvel emploi ou avoir plus d’abondances dans ma vie, mes pensées et mon imagination ne devraient être tournées que vers cette possibilité. J’utilise mon imagination pour me voir dans un nouvel emploi, je le ressens comme s’il était déjà présent. Ou encore j’imagine la présence de billets de banque dans ma poche et je ressens la sécurité, la satisfaction, le sentiment d’abondance et de soutien que cela génère en moi.


Et dès le moment où une pensée contraire à ce que nous désirons consciemment fait surface telle que : « je ne trouverai jamais le genre d’emploi que je désire — l’économie est trop difficile et ne me soutient pas — je n’ai pas les diplômes nécessaires — je ne pourrai jamais avoir assez d’argent en faisant ce que j’aime — je n’ai pas ce qu’il faut pour réussir, etc. », nous devons prendre conscience que c’est cette pensée qui nous qui nous fait nous sentir mal, limités ou emprisonnés dans un cercle vicieux. Et nous avons alors la possibilité de choisir autrement.


Dès le moment où nous devenons capables d’observer nos pensées afin de ne plus réagir d’une manière négative (selon la pensée/croyance que nous avons apprise), nous devenons capables de voir les choses pour ce qu’elles sont vraiment et cessons de les interpréter à travers les filtres que sont les peurs et les croyances limitatives. Nous devenons alors capables d’accepter une situation ou une autre personne pour ce qu’elles sont et c’est comme cela que nous pouvons changer l’issue. Comme il n’y a plus de résistance, nous n’émettons plus de pensées/émotions basses et négatives attirant des expériences correspondant à notre vibration basse.


Cette imagination que certains qualifient de rêve éveillé est bien plus puissante qu’on ne le croit ! Car dans cet état, toute notre attention est tournée vers ce que nous désirons, sans peur, sans limites, sans contraintes. La conséquence est que ce rêve éveillé, lorsqu’il est répété et soutenu suffisamment longtemps, aura assez d’élan créateur pour attirer vers soi de nouvelles opportunités. Nous n’avons pas à trouver ou connaitre la solution, c’est-à-dire le « comment, quand, avec qui ou quoi et à quel endroit ».


Tout commence toujours par une idée et c’est la focalisation sur cette possibilité qui va attirer les ressources et les opportunités nécessaires à sa manifestation. Imaginer est un processus créateur très puissant, particulièrement quand il est soutenu par un ressenti fort et cohérent. Si nous pouvons concevoir et ressentir quelque chose, c’est que la manifestation est possible. La manière d’y arriver se révèlera à nous, au moment approprié. Il nous suffit d’être dans un état de réceptivité.


L’expérience que nous vivons actuellement, celle d’avoir oublié notre origine et notre potentiel créateur, peut être perçue de plusieurs manières. Personnellement, je choisis de voir qu’elle nous permet de repousser nos limites pour atteindre de nouveaux sommets d’expansion de conscience ainsi que de nouvelles possibilités d’expression. Pourquoi ne pas en tirer le meilleur parti en décidant consciemment d’apprendre tout ce qu’il est possible de retirer de cette expérience ?


Car après tout, cette expérience offre des opportunités d’expansion absolument uniques, puisqu’une telle expérience de séparation de notre Source est exceptionnelle dans notre univers. Et l’expansion que nous pouvons y gagner par notre expérience personnelle va s’ajouter à la création entière ! Pour cela, il faut cesser de résister à notre expérience actuelle, quelle qu’elle soit, et cesser de se plaindre de notre malheur et des difficultés rencontrées. Nous devons commencer à voir dans chaque circonstance l’apprentissage qui s’offre à nous et qui nous permettra de grandir et d’évoluer. Être en vie et être humain à l’heure actuelle, c’est être en état d’apprentissage continu. Nous devons désapprendre tout ce que nous avons appris pour laisser émerger une nouvelle manière d’être.


La possibilité de créer quelque chose de nouveau commence donc par la maitrise de la pensée et de l’imagination créatrice. Et il y a des choses simples que nous pouvons tous commencer à faire dès maintenant pour devenir capables de choisir nos pensées. Cela demande de s’engager dans un processus d’observation de soi et d’appliquer certaines techniques faciles avec constance.


Si vous avez envie d’en apprendre plus, je vous invite à participer au prochain atelier en ligne le mercredi 15 hanvier qui vous enseignera l’essentiel sur ce sujet et vous procurera les outils nécessaires pour vous apprendre à maitriser vos pensées et donc ce que vous créez consciemment. Cliquez ici pour vous abonner à l’espace membre afin de participer à cet atelier (en direct ou en replay) et en plus vous aurez accès à tous les ateliers de la librairie.


ATELIER D'UN WEEK-END À PARIS 8 ET 9 FÉVRIER 2020

RECRÉEZ VOTRE VIE EN REPARTANT À ZÉRO

Cliquez ici pour les détails.


Avec beaucoup d’amour

Dominique

#penséescréatrices #maitriserlespensées #pouvoirdespensées #processusdecréation #identitéréelle #ressentiémotionnel

Créé avec Wix.com

  • YouTube Clean
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus