Votre corps vous parle ! Écoutez-le. Partie 1 de 3



Le corps humain est un instrument encore plus extraordinaire que ce que nous pouvons imaginer. La science, en étudiant l’aspect physique du corps, commence à mieux connaitre le fonctionnement des différents systèmes humains, des organes et de leurs composantes. Mais cette connaissance est encore rudimentaire par rapport au potentiel réel de notre corps physique lorsque celui-ci fonctionne en harmonie avec tous les autres aspects de notre être.


Notre corps sait exactement ce dont il a besoin, il sait comment se guérir et comment gérer toutes les situations dans lesquelles il se trouve. Mais nous avons oublié comment nous servir de cet instrument pour retrouver notre équilibre originel. Lorsque tous les aspects de l’être humain fonctionnent en parfaite cohérence, c’est-à-dire que les aspects énergétiques et spirituels sont en harmonie avec les aspects physiques, la santé et l’équilibre peuvent de nouveau être rétablis en permanence.


Chaque société perçoit et interprète à sa manière ce qu’est la santé ainsi que les soins nécessaires à son maintien et crée ainsi un système de référence que la plupart de ses membres acceptent comme étant vrai. Et la croyance en ce système de référence joue un rôle déterminant dans la condition physique de la majorité des gens.


Dans la société occidentale, les systèmes de croyances concernant la santé reposent en grande partie sur l’ensemble des études et des recherches scientifiques faites sur les maladies, l’alimentation, les drogues, l’environnement, la pollution, etc., et sur les effets bénéfiques ou nuisibles que ces éléments ont sur le corps physique. Parfois, certaines études se contredisent, selon ce que les chercheurs ont voulu démontrer, et à d’autres moments, de nouvelles découvertes viennent remplacer les connaissances précédentes. Quoi qu’il en soit, nous adoptons toute cette information sans trop la questionner puisqu’elle provient d’experts à qui nous accordons une autorité dans ce domaine et nous en faisons notre vérité. Si vous reconnaissez le rôle que les croyances jouent dans le processus de création de la réalité, vous savez que vos croyances donnent une force d’actualisation extraordinaire dans votre vie à toute information que vous considérez comme vraie, n’est-ce pas ?

Nous croyons par exemple qu’il est normal que le corps se détériore avec l’âge, que nos capacités intellectuelles ou de mémorisation diminuent et que la maladie est le lot des personnes âgées. Nous croyons donc qu’il est normal de vieillir et de mourir d’une maladie ou de dégénérescence à un âge avancé. Avez-vous déjà pensé qu’il soit possible que la détérioration et la mort du corps physique soient simplement le résultat de croyances, d’attitudes et de comportements erronés ? Nous croyons également que la plupart des maladies ont une cause hors de notre contrôle et qu’elles ne peuvent être guéries que par une médication appropriée. Et si la maladie n’arrivait pas par hasard ou par malchance, mais était un signal que notre corps nous envoie pour nous faire voir que notre perception de la réalité n’est pas en harmonie avec notre nature véritable ? En apprenant à interpréter tous les signes que notre corps nous envoie avec précision, nous devenons capables de jouer le rôle qui nous revient dans notre guérison. Car en fait le rétablissement de tout déséquilibre physique provient d’abord et avant tout du rétablissement de notre équilibre intérieur.


Si vous doutez encore du rôle que les croyances jouent dans votre vie, prenez un instant pour mieux comprendre les effets « placébo » et « nocébo ». L’effet placébo est relativement bien connu. Avant d’être mis sur le marché, un nouveau médicament ou traitement est d’abord testé sur différents groupes de sujets dont l’un ne reçoit rien d’autre qu’un « placébo », c’est-à-dire une substance inactive comme de l’eau sucrée par exemple. Ou encore, le placébo peut être une chirurgie fictive ou seule une incision est faite au patient. Le résultat normal serait que ce groupe ne montre aucun changement significatif dans leur condition. Or les études démontrent d’une manière constante qu’environ un tiers des patients (peu importe le sexe ou le groupe d’âge) à qui l’on donne un placébo montre une amélioration significative de leur état.1 Le placébo a même souvent une action plus rapide que le médicament lui-même (ou la chirurgie). Malgré ces résultats surprenants, personne n’accorde vraiment d’attention à ce que cela signifie vraiment. Ces résultats sont ignorés par beaucoup par peur des changements que l’admission de cette réalité implique : nos croyances influencent notre expérience, et cela même sur le plan du corps physique !


Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est l’existence de l’effet « nocébo » qui est l’effet inverse. Au lieu qu’une croyance affecte positivement la biologie d’un être, c’est une croyance qui a un effet négatif, pouvant même aller jusqu’à la mort. Cet effet n’a pas été beaucoup étudié de façon officielle. Cependant, il y a suffisamment d’observations de cas où des substances inertes ont été administrées en croyant que c’étaient des substances médicamenteuses ou dangereuses. Et encore là, un certain pourcentage de sujets ressent des effets secondaires comme ceux causés par les médicaments. Il y a aussi de nombreux exemples de diagnostics graves qui ont été donnés par erreur à des patients en bonne santé et qui ont conduit jusqu’à la mort de certains d’entre eux. Le Dr Bruce Lipton dans son livre « Epigenetics » en cite un cas et explique que ces conséquences négatives résultent de la capacité du cerveau à ajuster la biologie du corps aux croyances du subconscient. Il explique bien que sur le plan conscient vous ne voulez pas mourir, bien sûr, mais si votre croyance est celle que vous allez mourir, c’est elle qui a préséance sur ce que vous allez créer.


La science vient donc confirmer d’une manière très concrète le rôle que les croyances jouent dans la création de la réalité. C’est pourquoi il est essentiel de devenir conscient de nos croyances en ce qui concerne le corps physique et la santé. Car ce sont nos croyances qui procurent une force d’actualisation importante à une information lorsque celle-ci provient d’une source à laquelle nous accordons une autorité incontestable.


La première chose que nous pouvons faire est remettre en question les croyances que nous avons à propos de l’alimentation, de l’exercice, du repos, de la maladie, de la détérioration du corps physique, du vieillissement ainsi que tout ce qui peut influencer la santé en général. Et nous devons commencer à nous fier de plus en plus à notre ressenti pour choisir ce qui nous convient ou ce dont nous avons besoin.


Il s’agit aussi de devenir sélectif dans le choix des informations qui nous parviennent afin de reconnaitre ce qui est utile et bénéfique de ce qui ne l’est pas. Nous devons commencer par reconnaitre le fait que notre corps est bien plus qu’un système physique qui peut être contrôlé par des éléments chimiques ou extérieurs. Notre corps fait partie d’un ensemble extraordinaire qui est dirigé par une conscience multidimensionnelle. Et c’est lorsque nous laissons notre conscience véritable reprendre la direction de notre être que notre corps peut retrouver son harmonie et son équilibre naturel.


Avant de terminer, voici une vidéo de Musique de la Source pour vous aider à vous détendre et à vous centrer tout en élevant votre taux vibratoire. En écoutant cette musique, demandez à vous ouvrir à votre Source intérieure et mettez-vous à l’écoute de votre nature véritable afin de commencer à ressentir plus clairement les messages que votre corps vous envoie. Vous pourrez trouver l’album « Créer votre réalité » en cliquant sur ce lien.





À suivre…


Faire un programme de Coaching créatif vous offre la possibilité d’apprendre à comprendre votre réalité d’une manière nouvelle afin de créer une vie qui soit plus en harmonie avec votre nature profonde, qui est faite de mieux-être, d’harmonie et de sérénité. Vous trouverez tous les détails en cliquant sur ce lien.